lundi 19 juillet 2010

GROUPE DE DISCUSSION SUR REMEMBER ME - FRANCE - Q4

Groupe de discussion sur Remember Me - Question 4


This question was originally posted on my sister site. Source : http://www.rememberme-film.com/2010/07/remember-me-discussion-group_15.html
Feel free to answer in English or in French! Vous pouvez répondre en anglais ou en français, comme il vous plaira !

Why does Tyler shrug off his incarceration after the fight in the alley?

Pourquoi Tyler se comporte-t-il comme si le fait de se retrouver en prison après la bagarre dans la ruelle lui était complètement égal ?

LES REPONSES DU FORUM TF ET D'AILLEURS
ANSWERS FROM THE TF FORUM AND FROM ELSEWHERE

Kim

I'm really struggling with this question. When I saw the film I really wondered about his attitude. I also wondered if it was really the fist time he got landed in jail after a brawl - mmh, maybe not. He doesn't seem afraid, just bothered, hating to be trapped - he paces up and down constantly - but not really afraid, or if he is, he hides it well. He seems more concerned and guilty about Aidan who is genuinely worried. I guess Tyler is using this new (or maybe not so new) experience to validate his opinion about the relative insignificance of life and of his own actions. In jail, not in jail... nothing matters anyway, so why should he care? Why should anyone care?However I think he is probably just showing off and bragging, trying on this attitude, "testing" it. I think there's a lot of self-irony when he laughs at Aidan for using the word "nihilistic" - actually, Aidan probably hit the mark, because it's true at that specific point of his friend's life for the moment: Tyler is playing at being nihilistic and he knows it perfectly. (answer originally posted on my sister site) 
Cette question me donne vraiment du fil à retordre. Quand j’ai vu le film je me suis vraiment interrogée sur son attitude. Je me suis aussi demandée si c’était réellement la première fois qu’il atterrissait en prison après une bagarre – hum, peut-être pas. Il ne semble pas être effrayé, juste contrarié, détestant se retrouver enfermé comme dans un piège, et c’est pour cela qu’il arpente sa cellule comme un lion en cage. Mais il ne parait pas vraiment avoir peur, ou en tout cas, il cache bien sa peur. Il semble plus préoccupé et coupable à cause d’Aidan qui lui est vraiment inquiet. Je pense que Tyler utilise cette nouvelle expérience (qui n’est peut-être pas si nouvelle) pour valider son idée sur l’insignifiance relative de la vie et de ses propres actes. En prison, pas en prison... rien n’a d’importance de toute façon, alors pourquoi devrait-il s’en faire ? Lui, ou les autres pourquoi s’en faire tout court ? Cependant, je pense qu’il est en fait juste bravache et qu’il joue la comédie, qu’il essaie cette attitude, qu’il la «teste». Je crois qu’il y a beaucoup d’ironie envers lui-même lorsqu’il se moque d’Aidan parce que celui-ci a utilisé le mot «nihiliste» : en fait, Aidan a probablement mis le doigt sur la vérité, parce que cet état de fait est vrai à ce point particulier de la vie de son ami, pour le moment en tout cas. Tyler joue à être nihiliste, et il sait parfaitement.

Siobhan
En fait j'ai l'impression que Tyler est heureux de s'être bagarré, cela lui a fait lâcher un peu la pression qu'il se met tout seul d'ailleurs... le fait de taper de cogner le vide un peu de sa colère et le satisfait.
Se retrouver en prison le rend euphorique et plus Aidan est en colère et plus ça le fait rire (passage que j'aime beaucoup d'ailleurs quand il fait son petit rire de gorge.... je suis morte à ce passage...)
Il perd contenance lorsqu'il voit le flic venir le chercher il avait vraiment le sentiment qu'il ne sortirait pas de prison.
Il ne veux pas être le vilain garçon, il s'est bagarré, il va faire de la taule, il n'a pas d'argent, il est hors de question qu'il appelle son père alors il accepte ce fait : rester la nuit en taule.
Le fait que son père le sorte de prison le rend faible et dépendant de son père alors que c'est quelque chose qu'il refuse de tout son être, de tout son coeur ...
alors blonderieattitude est de retour et je ne savais pas trop ce que voulait dire nihiliste donc je suis allé sur dicointernet... et voici ce que j'ai trouvé :
Le nihilisme ( latin nihil, « ») est un point de vue philosophique d'après lequel, le monde (et particulièrement l'existence humaine) est dénué de toute signification, tout but, toute vérité compréhensible ou toutes valeurs.
•Qui est relatif au nihilisme; Celui qui professe le nihilisme philosophique; Partisan du nihilisme politique
•nihilisme - Doctrine d’après laquelle rien de ce que nous croyons connaître par les sens n’a de réalité substantielle; Système politique qui vise à la destruction de toutes les institutions religieuses, sociales, politiques
•pessimiste, désenchanté


et bah dans tous ces points je retrouve Tyler, ses pensées, ses actes dans les différentes situations... ce mot lui colle à la peau et je pense qu'aidan a eu raison de l'employer....
En tout cas merci car la scène de la prison est l'une de mes préférées

jessegirl
Tyler provokes Aiden as part of this 'shrugging off his incarceration'. Just like he provoked the other prisoners with that ‘pussies’ remark, shouting it from the safety of his other cell. It is not Tyler’s finest moment, making fun of his best friend that way. And Tyler enjoys Aiden’s anger. He is being nihilistic, rejecting so much, and is comfortable because he’s coming very close to that state where he believes in nothing, or is trying that on for size, just like he tries everything else on for size. Huh! Oh yeah, he’s ‘auditing’ nihilism too. And Aiden is perplexed and annoyed that this is having far too real consequences; this is not a game for Aiden.
I love the physical acting in this scene. Aiden's stiff, jerky movements...hah...erect, versus Tyler's loose limbed pliant and pliable body, his almost fluid surrender to his predicament. Whoa. There's an almost sexual aspect to Tyler's body, the soft slurring of motion like surrender. Meanwhile Aiden is ready to pound out of there, using any means--Tylers' Dad--necessary.
I don't mean to imply in any way that there is a homosexual undercurrent, not at all. Nothing between the men. But Tyler is trying on apathy and calling the other men 'pussies' because, I think, he himself feels impotent regarding Michael's demise. Here, it is his visible body movements which whisper, 'I give up. I concede defeat.' It's an almost feminine thing he's doing.
Okay, that's the weirdest comment I've made about this movie. I just remember Tyler's supple, fluid, wavering body. Watch him. I think he wants that surrender badly just about then, because if you give up, there's nothing more. And it is freeing. Hah. Just like sexual surrender. He wants it bad.
Sorry, these comments are a repeat of what I said on the other site, but the more I think about it, the more I think Tyler shrugs off his incarceration because he's giving up, or at least going to a place where he thinks he can find out what giving up feels like, in jail.
Notice he does follow Aiden out of the cell though; he's not ready to take a stand about jail, just sniff out its dimensions a bit.
Make any sense?

Valérie
Cette scène me déroute depuis la première fois que je l'ai vue. Après l'avoir visionnée en boucle, avec des arrêts sur image je crois que Tyler continue son oeuvre d'auto destruction qui est en bonne voie.

Depuis quelques temps, il s'est encore plus replié sur lui-même et ne communique que peu. C'est Aidan qui nous en informe lors de la scène précédente dans la librairie.
Il tourne, il vire dans cette cellule. Je crois qu'il se moque d'être là. Il ne parait pas inquiet pour lui car c'est encore une nouvelle façon de blesser et de braver ce père à qui il en veut profondément. C'est pourquoi il refuse d'appeler. Il ne veut pas avoir besoin de lui.
Il est surpris quand Aidan le traite de nihiliste et lui fait les reproches qui vont devenir récurrents pendant tout le film : Tyler qui ne s'implique en rien, Tyler qui ne vit pas vraiment. Ce sont les mêmes mots qu'emploiera Ally lors de la scène des spaghettis.
Malgré cela, il n'adresse aucun reproche à son ami quand celui-ci l'informe avoir averti son père de la situation. Il a compris qu'il l'avait entrainé, contre sa volonté, dans sa chute. Mais il hésite avant de sortir comme si l'intervention de son père se limitait à Aidan et qu'il n'était pas concerné. Il subit les décisions mais ne les prend pas lui-même.
Pardon du manque de clarté de ce post mais j'ai l'impression de tatonner. Je vais lire avidemment vos commentaires sans doute vont-ils m'éclairer.

nina24
Ben je pense que pour lui s'être défoulé lors de la bagarre lui a fait du bien mais aussi parce qu'il s'en fout, ça le fait marrer, il se dit que là son père n'a pas à intervenir, chose fausse car Aidan l'appelle - mdr

3 commentaires:

  1. Tyler provokes Aiden as part of this 'shrugging off his incarceration'. Just like he provoked the other prisoners with that ‘pussies’ remark, shouting it from the safety of his other cell. It is not Tyler’s finest moment, making fun of his best friend that way. And Tyler enjoys Aiden’s anger. He is being nihilistic, rejecting so much, and is comfortable because he’s coming very close to that state where he believes in nothing, or is trying that on for size, just like he tries everything else on for size. Huh! Oh yeah, he’s ‘auditing’ nihilism too. And Aiden is perplexed and annoyed that this is having far too real consequences; this is not a game for Aiden.

    I love the physical acting in this scene. Aiden's stiff, jerky movements...hah...erect, versus Tyler's loose limbed pliant and pliable body, his almost fluid surrender to his predicament. Whoa. There's an almost sexual aspect to Tyler's body, the soft slurring of motion like surrender. Meanwhile Aiden is ready to pound out of there, using any means--Tylers' Dad--necessary.
    I don't mean to imply in any way that there is a homosexual undercurrent, not at all. Nothing between the men. But Tyler is trying on apathy and calling the other men 'pussies' because, I think, he himself feels impotent regarding Michael's demise. Here, it is his visible body movements which whisper, 'I give up. I concede defeat.' It's an almost feminine thing he's doing.

    Okay, that's the weirdest comment I've made about this movie. I just remember Tyler's supple, fluid, wavering body. Watch him. I think he wants that surrender badly just about then, because if you give up, there's nothing more. And it is freeing. Hah. Just like sexual surrender. He wants it bad.

    Sorry, Rum, these comments are a repeat of what I said on the other site, but the more I think about it, the more I think Tyler shrugs off his incarceration because he's giving up, or at least going to a place where he thinks he can find out what giving up feels like, in jail.
    Notice he does follow Aiden out of the cell though; he's not ready to take a stand about jail, just sniff out its dimensions a bit.

    Make any sense?

    RépondreSupprimer
  2. Hi jessegirl, wowo, so glad to find you here, and yes, I do remember your comment on a similar scene (was it for the quotes maybe?) and I had found it really, really interesting. And yes, it does make sense. I keep wondering every day what parts and aspcts and details of this film are due to chance and which ones are deliberate. There is probably an inner, perfect logic to the story and the characters and every element, so that everything ultimately fits perfectly, like so many pieces of a puzzle. It's really fascinating, the levels of analysis which can be used on this film, as if it were a book. So your analysis of Tyler's movements, of the sexual feminine subconcious surrender you might read into does make sense.

    RépondreSupprimer
  3. Cette scène me déroute depuis la première fois que je l'ai vue. Après l'avoir visionnée en boucle, avec des arrêts sur image je crois que Tyler continue son oeuvre d'auto destruction qui est en bonne voie.
    Depuis quelques temps, il s'est encore plus replié sur lui-même et ne communique que peu. C'est Aidan qui nous en informe lors de la scène précédente dans la librairie.
    Il tourne, il vire dans cette cellule. Je crois qu'il se moque d'être là. Il ne parait pas inquiet pour lui car c'est encore une nouvelle façon de blesser et de braver ce père à qui il en veut profondément. C'est pourquoi il refuse d'appeler. Il ne veut pas avoir besoin de lui.
    Il est surpris quand Aidan le traite de nihiliste et lui fait les reproches qui vont devenir récurrents pendant tout le film : Tyler qui ne s'implique en rien, Tyler qui ne vit pas vraiment. Ce sont les mêmes mots qu'emploiera Ally lors de la scène des spaghettis.
    Malgré cela, il n'adresse aucun reproche à son ami quand celui-ci l'informe avoir averti son père de la situation. Il a compris qu'il l'avait entrainé, contre sa volonté, dans sa chute. Mais il hésite avant de sortir comme si l'intervention de son père se limitait à Aidan et qu'il n'était pas concerné. Il subit les décisions mais ne les prend pas lui-même.
    Pardon du manque de clarté de ce post mais j'ai l'impression de tatonner. Je vais lire avidemment vos commentaires sans doute vont-ils m'éclairer.

    RépondreSupprimer