mardi 13 juillet 2010

GROUPE DE DISCUSSION SUR REMEMBER ME - FRANCE - Q2

Groupe de discussion français sur Remember Me


The characters deal with grief differently. Do you think someone handles it better, or worse? Who and why?
Les personnages du film affrontent le deuil de façons différentes. Pensez-vous que l'un d'entre eux arrive à mieux faire face, ou au contraire s'en sort moins bien que les autres ? Qui, et pourquoi ?



 To go to the American discussion group on my sister site click here (second question, dated July 12): http://www.rememberme-film.com/2010/07/remember-me-discussion-group_12.html


LES REPONSES DES MEMBRES DU FORUM TF !

Valérie
Hello,

je pense que celui qui s'en sort le moins bien est Tyler qui a subi un double traumatisme: le suicide proprement dit de Michael et la découverte de son corps. Ceci a un âge où on est particulièrement fragile (22-5 = 16/17 ans).
Quant au père de Tyler je pense qu'il s'est forgé une carapace protectrice afin de tenter de moins souffrir et surtout de continuer d'avancer.
Quant à la mère de Tyler on sait qu'elle souffre puisque lorsque Caroline évoque le prochain anniversaire de Tyler celui-ci dit qu'on ne pourra éviter les larmes et que sinon ce serait une première. C'est la seule info à ce sujet que j'ai relevée.
Le père d'Ally a tout reporté sur elle et la sur protège car inconsciemment il se reproche la mort de sa femme.
Pour Ally le temps a fait son oeuvre. Et elle était une enfant à l'époque et elle n'en parle jamais sauf au restaurant quand elle raconte à Tyler et à son père et ce pour la première fois. Sa mère lui manque bien sûr mais cette épreuve précédente va l'aider à affronter la perte de Tyler.
Caroline est une petite fille très sensible et très intravertie qui ne s'exprime que par ses dessins. D'autre part, elle avait environ trois ans lors du suicide et ne doit avoir que peu de souvenirs de son frère. C'est Tyler qui lui raconte.

Mirong

Pour la première, la mère de Tyler et Caroline (désolée pour le prénom) serre les fleurs presque comme si elle serrait son fils disparu, Charles a le regard presque suspicieux, de l'air de dire à Michael: pourquoi tu t'es mis là-dedans?, le beau-père, je ne sais pas trop, il ne m'inspire pas à vrai dire, Caroline une part d'incompréhension et je la trouve presque incrédule, comme si elle découvrait la mort de son frère. Tyler c'est le vide, le néant.
Mais je pense que c'est très subjectif... J'ai du mal à considérer cette photo comme représentative de leur ressenti vis-à-vis du suicide de Michael.


Siobhan
Le père de Tyler serait pour moi celui qui s'en sort le mieux de prime abord car c'est celui qui montre le moins ses émotions. mais je pense que s'il n'avait pas son boulot, et ses sacro-saints devoirs professionnels il serait une loque aussi, il n'y a que l'écran de son ordi qui montre vraiment sa souffrance ou lorsqu'il pète une durite face à la colère de Tyler dans le bureau.
Le fait de devoir s'imposer dans le monde du travail a fait qu'il est s'est aussi construit une carapace. Pas forcément la bonne car du vivant de son fils il n'était pas présent et il est plutôt montré comme un personnage sans coeur envers ses enfants. On repense à l'histoire que Michael racontait à Tyler sur le père qui sacrififiait un fils....
Le fait de perdre un deuxième enfant le fait tout de même réagir et se rapproche de sa fille, son dernier enfant... le fait d'avoir perdu deux enfants va le faire "redevenir père comme il était au début" peut-être avant la richesse ... (voir les photos sur l'ordi...)
Je ne parle pas de Tyler c'est un écorché vif... c'est clair que c'est pas lui qui s'en sort le mieux...
Je mettrai Caroline avec Tyler, elle était jeune lorsque Michael est décédé mais le rejet de son père montre qu'elle est très affectée, elle se retranche dans son monde (comme Alice au Pays des Merveilles) elle vit au travers de ses dessins. Elle ne doit pas avoir trop de souvenirs de ce frère disparu mais elle doit les revivre grâce aux souvenirs de Tyler et de sa mère, donc "voir et porter" la souffrance de ces deux personnes en plus.
Le beau père a dû arriver après, je pense que c'est la mort de Michael qui a fait que les parents se sont séparés ??!! donc pas trop de souffrance, juste un accompagnement pour la mère et Caroline.
Le père d'Ally est un flic, il vit dans la mort au quotidien de par son boulot. Après perdre un membre de sa famille ce n'est pas pareil, mais je pense que ça t'endurcit tout de même. Il se retranche dans l'alcool mais comme la mère de Tyler, il a une fille, il doit continuer à vivre pour elle. On remarquera qu'il n'a pas refait sa vie et que sa femme est toujours bien présente dans la maison...
L'a-t-il fait pour lui en souvenir de son amour ou par amour pour sa fille, de ne pas vouloir lui "trouver une mère" ???!!!
On ne voit pas beaucoup la mère, mais le peu que l'on voit d'elle c'est une mère qui ne vit que pour ses enfants, à vouloir toujours le bien-être de caroline... elle va jusqu'à demander de l'aide à Tyler pour faire venir le père à l'expo...
Elle a perdu un enfant mais elle doit continuer car elle en a encore deux, pour moi elle vit toujous dans la douleur. A la fin il y a une image d'elle qui me frappe beaucoup, on l'a voit à son bureau d'assistante sociale, on l'a voit écouter quelqu'un mais elle n'est pas là, elle a un soubresaut du style je dois me reconnecter à la vie... mais la souffrance est tellement "peinte" sur son visage... de plus il est encore plus marquant lorsque l'on voit quelques image après qu'Ally est dans le métro, dans ses pensées mais on voit le visage d'un ange, un ange qui va continuer à vivre pour ses souvenirs, pour l'amour de Tyler, pour l'amour de sa mère... pour l'amour de tous ces gens perdus...
.... Il reste Ally, c'est pour moi celle qui s'en sort le mieux, elle n'est pas en guerre, on ne l'a voit pas toujours sur le qui vive comme Tyler, elle fait son bonhomme de chemin car la vie continue si je peux m'exprimer ainsi, lorsqu'elle discute avec la mère de Tyler on voit qu'elle a des projets ou même au resto avec le père, elle est positive dans son discours. La seule chose elle ne prend plus c'est le métro... jusqu'à la fin du film....
Le fait de reprendre le métro c'est une façon de dire j'ai passé le cap, je peux aller au delà de ma souffrance, je comprend son geste car j'ai moi aussi dans ma vie privée à un moment donner "poser ma valise" et me suis dit je continue, je vis avec cette souffrance mais elle quelque part en moi et ne prend plus toute la place, cette souffrance n'est pas oubliée mais tu arrives à avancer...
On ne parle pas de l'ami de Tyler (bordel de zeus j'ai oublié son prénom ....)
lui c'est tout le contraire, la mort de son ami le fait devenir "raisonnable" si j'ose dire, la perte d'un ami le remet dans le droit chemin et plus dans l'attitudconnerie je me saoûle je profite de la vie au max tant qu'il en est encore temps....
Il se tague le prénom tyler sur son bras pour ne pas l'oublier, il fait partie de lui, de son histoire et il fera toujours partie de lui, de son avenir, c'est aussi une façon d'avancer et de s'en sortir....
... heu... je pense avoir tout dit mais quand je me relis j'ai envie de rajouter plein de trucs... alors je vais en rester là sinon je vais en écrire des pages et des pages... quand je dis que ce film m'a marqué et bah voilà vous en avez un aperçu...

Mirong
Tyler: Il vit de le deuil dans la haine, la colère après son père qu'il juge responsable du suicide de Michael. Il ne comprendra qu'à la fin que c'est à Michael qu'il en voulait, d'avoir abandonné, de ne pas avoir su suivre sa propre voie et s'émanciper. C'est un écorché vif, qui vit sans attente, hyper-sensible, et encore immature. Et l'image de son frère mort, puisque c'est lui qui l'a trouvé, doit le hanter en permanence.
Caroline: elle vit le poids du suicide de Michael à travers Tyler et son père. Tyler est son père de substitution, un pilier dans vie, son ami, son frère, mais elle est souvent une aide pour lui aussi, son soleil. Elle était petite à la mort de Michael et n'a probablement pas de souvenir de lui.
Charles: J'ai l'impression qu'il vit dans une sorte de déni, parfois. Il a raison sur pas mal de point et tort sur beaucoup d'autres. Mais les photos sur l'ordi parlent d'elles-même. Mais il ne sais pas ou plus aimer. La mort de Michael le projette aux yeux de Tyler comme un bourreau, et même s'il n'approuve pas la manière de vivre de Tyler, il ne lui impose rien, justement par rapport à ça. Il reste distant avec Caroline pour se protéger lui-même, par peur d'aimer à nouveau. Mais revient vers elle, plus que jamais, quand il comprend qu'il passe à côté de tout, et que Tyler avait raison sur ça.
La mère: no comment. Je suis maman, je ne veux pas et ne peux pas imaginer.
Ally : Après le décès de sa mère, elle avance, sur-protégée par son père. C'est une fille sensée, avec la tête sur les épaules, mais ne s'est pas libérée du joug paternel. Ce qu'elle fera grâce à Tyler, et suite à sa mort, fera le deuil de sa mère en reprenant le métro, à ce moment-là elle accepte la mort de sa mère, et celle de Tyler aussi.
Le père d'Ally : C'est un flic et un homme désabusé. Ally est son joyau, mais rien d'autre n'a de valeur à ses yeux. L'injustice ne le touche plus, on le voit avec l'altercation avec Tyler. Il vit dans le passé, à l'image de sa maison, restée identique depuis la mort de sa femme.

Kim

Pour moi celle qui est le plus brisée par le deuil c'est Diane, la maman de Tyler, je suis bouleversée par ce personnage discret et effacé qu'on voit peu mais dont on sent tellement la souffrance. Elle semble être au bord des larmes lors de la scène du café après le cimetière, mais on voit qu'elle fait un énorme effort pour faire bonne figure et animer la conversation. Elle tente en vain de communiquer avec son fils survivant mais Tyler l'esquive sans cesse, incapable sans doute de faire face à sa douleur. Elle a pourtant refait sa vie, avec Les, elle doit continuer pour Caroline, mais on la sent si fragile, et la dernière scène, à son travail, où elle est là physiquement mais absente mentalement, en dit très long. Diane me brise le coeur. Personnellement je ne vois pas comment aucun des personnages adultes, de la génération des parents, peut "bien" se relever du deuil, je pense que ce sont plutôt les plus jeunes qui ont une chance de mieux s'en sortir et de guérir partiellement : Ally, Caroline, Aidan. Ils ont leur avenir à créer, des projets ; mais pour les parents qui ont perdu leurs enfants, ou Neil qui a perdu sa femme, quel futur ? Quelles espérances ? Je n'ai pas de réponse à ça. Et le pauvre Tyler qui était sur le bon chemin mais qui n'a pas eu le temps de vivre sa vie, je pense qu'il se serait guéri lui aussi, que cette phase de colère et d'introspection qu'il a dans le film était un passage, il était en train de changer et la rencontre avec Ally avait tout pour le faire guérir.
Ally a beaucoup de force de caractère, elle est combative, c'est une battante (elle voulait jouer dans l'équipe de foot des Mets !), elle a choisi une carrière difficile (justice criminelle), elle ne se laisse pas marcher sur les pieds (spaghettis sur la tête de Tyler !).. tout dans la scène finale où elle prend le train montre qu'elle va continuer son chemin, surmonter les tragédies. Je pense que c'est elle qui s'en sort le mieux, et ce tout au long du film.
Il y a encore beaucoup à dire, mais c'est une question complexe et il n'y a pas de réponse simple, et chacun a une expérience et un vécu du deuil qui sont différents.

Valérie
Je reviens pour un petit ajout. A la lecture de vos posts (a la fois sur TF et ici) je m'aperçois que j'ai un peu zappé mes ressentis quant à la mère de Tyler. Probablement pour la même raison que Mirong car, étant Maman moi-même je ne peux pas imaginer ce que je ressentirait car pour c'est inimaginable, insupportable, intolérable et inévocable. Rien d'y penser ...
Kim
La maman de Tyler, ah... vraiment c'est un personnage dont je regrette qu'elle soit si peu présente dans le film. (...) Dans le scénario original, quand elle sort dans la rue et voit la tour en feu, elle s'évanouit et tombe par terre. Je regrette que cette scène n'ait pas été tournée. On la voit seulement courir... pour moi, ce n'est pas assez.
Valérie
Je trouve aussi que ce personnage a été négligé. Elle paraît transparente et nous extrapolons ses ressentis par rapport à ceux que nous supposons que nous aurions car rien n'est vraiment dit ou montré. Comme toi je regrette que la dernière scène où elle apparaît n'est pas été tournée comme prévu dans le scénario original. Peut-être est-ce par rapport à l'impact du funeste événement sur les spectateurs américains. Par pudeur ou retenue je ne parviens pas à exprimer ce je veux dire. Désolée d'être vague.

Missgling
Retard rattrapé !
Bon je vais pas faire un post très long...
Rien que de vous lire j'ai eu des images su film en tête et les larmes aux yeux...
Siobhan ... ton post est vraiment super ! je me retrouve dans de nombreux point !
Pour moi chaque personne montre une façon différente de supporter la mort d'un être proche.
Certains ont fait une belle et épaisse carapace, les papas.
D'autres souffrent de façon plus visible... Tyler et Caroline.
Et enfin d'autres souffrent de façon plus discrète comme Allie et la maman de Tyler.

5 commentaires:

  1. hello,
    je pense que celui qui s'en sort le moins bien est Tyler qui a subi un double traumatisme: le suicide proprement dit de Michael et la découverte de son corps. Ceci a un age où on est particulièrement fragile (22-5 = 16/17 ans)
    Quant au père de Tyler je pense qu'il s'est forgé une carapace protectrice afin de tenter de moins souffrir et surtout de continuer d'avancer.
    Quant à la mère de Tyler on sait qu'elle souffre puisque lorsque Caroline évoque le prochain anniversaire de Tyler celui-ci dit qu'on ne pourra éviter les larmes et que sinon ce serait une première. C'est la seule info à ce sujet que j'ai relevée.
    Le père d'Ally a tout reporté sur elle et la sur protège car inconsciemment il se reproche la mort de sa femme.
    Pour Ally le temps a fait son oeuvre. Et elle était une enfant à l'époque et elle n'en parle jamais sauf au restaurant quand elle raconte à Tyler et à son père et ce pour la première fois. Sa mère lui manque bien sur mais cette épreuve précédente va l'aider à affronter la perte de Tyler.
    Caroline est une petite fille très sensible et très intravertie qui ne s'exprime que par ses dessins. D'autre part, elle avait environ trois ans lors du suicide et ne doit avoir que peu de souvenirs de son frère. C'est Tyler qui lui raconte

    RépondreSupprimer
  2. Hello Valérie ! merci du commentaire, je le republie directement sur le texte du blog, avec les autres qui m'ont envoyé leurs réponses sur le forum. Ce sujet pourtant dur a l'air de faire couler de l'encre...

    RépondreSupprimer
  3. Je reviens pour un petit ajout. A la lecture de vos posts (a la fois sur TF et ici) je m'aperçois que j'ai un peu zappé mes ressentis quant à la mère de Tyler. Probablement pour la même raison que Mirong car, étant Maman moi-même je ne peux pas imaginer ce que je ressentirait car pour c'est inimaginable, insupportable, intolérable et inévocable.Rien d'y penser ...

    RépondreSupprimer
  4. Merci Valérie de ce petit rajout que je viens de reposter. La maman de Tyler, ah... vraiment c'est un personnage dont je regrette qu'elle soit si peu présente dans le film. Sais-tu que dans le scénario original, quan delel sort dans la rue et voit la tour en feu, elle s'évanouit et tombe par terre ? Je regrette que cette scène n'ait pas été tournée. On la voit seulement courir... pour moi, ce n'est pas assez.

    RépondreSupprimer
  5. Je trouve aussi que ce personnage a été négligé. Elle parait transparente et nous extrapolons ses ressentis par rapoort à ceux que nous supposons que nous aurions car rien n'est vraiment dit ou montré. Comme toi je regrette que la dernière scène où elle apparait n'est pas été tournée comme prévu dans le scénario original. Peut être est-ce par rapport à l'impact du funeste événement sur les spectateurs américains. par pudeur ou retenue je ne parviens pas à exprimer ce je veux dire. Désolée d'être vague.

    RépondreSupprimer